Il aura suffi de deux paragraphes pour qu’AstraZeneca se retrouve à nouveau sur la sellette. Laconique, une déclaration diffusée ce mardi aux Etats-Unis par l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) vient jeter un nouveau pavé dans la mare de la compagnie bio-pharmaceutique, déjà bien trouble après la suspension, par plusieurs pays européens, de son vaccin à la suite de l’apparition de problèmes circulatoires chez certains patients.

En quoi consiste ce énième rebondissement? Tout juste sortie de la tourmente, AstraZeneca publie lundi un communiqué de presse enthousiaste: les résultats intermédiaires de l’essai clinique conduit notamment aux Etats-Unis et basé sur 32 449 participants montrent un taux d’efficacité – pour deux doses de vaccin dispensées à quatre semaines d’intervalle – de 79% pour prévenir les formes symptomatiques du Covid-19 et de 100% dans la prévention des formes graves de la maladie et des hospitalisations. Chez les personnes de plus de 65 ans, le vaccin serait efficace à 80%, selon la compagnie.