Il s’appelle S2X259 et ses propriétés pourraient bien en faire un candidat prometteur pour la prévention et le traitement des actuels et futurs variants du SARS-CoV-2. Sous cette appellation un peu barbare se cache un «super» anticorps monoclonal, capable d’avoir une activité neutralisante contre toutes les souches virales rencontrées jusqu’à présent, mais aussi vis-à-vis de tous les autres betacoronavirus humains et animaux, comme le SARS-CoV-1.