Dans l’imaginaire, les trous noirs sont des aspirateurs cosmiques qui dévorent tout, ou presque. Pourtant, c’est bien de leur obscurité que naît parfois la lumière puisque certains, au contraire, semblent déclencher la formation de nouvelles étoiles. Qui plus est à une distance phénoménale d’un million d’années-lumière, suggérant une emprise de très longue portée, comme le proposent des astrophysiciens italiens de l’Institut national d’astrophysique à Bologne dans le numéro de décembre du journal Astronomy and Astrophysics.

Lire aussi: S’échapper d’un trou noir selon Stephen Hawking