Exposition

Un voyage singulier en territoire amoureux

Le Palais de la découverte, à Paris, propose de découvrir l’alchimie de l’amour et du désir naissants. Neurosciences et philosophie, psychologie et sociologie croisent ici leur regard sur cet étrange objet: l’attachement humain, sous toutes ses formes

Pourquoi aimons-nous? Depuis des millénaires, la question défie les philosophes. Elle a inspiré des monuments de littérature, de poésie, d’opéras. Enfanté des chansons populaires à foison. Fasciné psychologues et sociologues. Depuis un siècle, elle captive aussi les biologistes. L’exposition De l’amour, à Paris – réalisée en partenariat notamment avec le Centre interfacultaire en sciences affectives de l’Université de Genève –, vous invite à découvrir leurs regards croisés.

La visite est palpitante. Vibrant de toutes ses plumes, un cœur géant vous accueille d’emblée sous la voûte du Palais de la découverte. Ce cœur, pourquoi les flèches de Cupidon le déchirent-elles? Comment inspire-t-il l’amour familial, l’amitié, le don de soi? Là où notre langue n’a qu’un mot pour désigner nos diverses formes d’attachement, le grec ancien, lui, en offre quatre: érōs (désir sexuel et passion charnelle), storgê (amour familial), philía (amitié et liens sociaux), agapē (amour désintéressé).