oncologie

Une arme de plus pour lutter contre le cancer du sein

Un médicament des laboratoires Roche prolonge l’efficacité d’une thérapie déjà existante contre un cancer du sein agressif. Les patientes survivent 16 mois de plus

Une forme de cancer du sein mieux soignée

Médecine Plus d’un an de survie en sus

Bonne nouvelle pour les patientes atteintes du cancer du sein dit HER2, particulièrement agressif: l’association du Perjeta, de l’Herceptine et d’une chimiothérapie augmente d’environ 16 mois leur espérance de vie. Les laboratoires Roche, propriétaires de ces deux médicaments anticancéreux, ont dévoilé ce dimanche, lors du congrès de la Société européenne d’oncologie à Madrid, les résultats d’une étude menée chez des femmes atteintes d’un tel cancer.

D’après ces derniers, les patientes recevant le Perjeta, l’Herceptine et la chimiothérapie vivent en moyenne 56,5 mois après la découverte de leur maladie, tandis que celles qui n’ont été traitées qu’avec l’Herceptine et la chimiothérapie ne vivent que 40,8 mois. «Seize mois de plus, c’est un résultat impressionnant», confirme Khalil Zaman, oncologue spécialisé dans le cancer du sein à la clinique Bois-Cerf à Lausanne.

Bénéfice immédiat

Environ 15 à 20% des cancers du sein sont HER2, du nom de cette protéine qui, lorsqu’elle est surexprimée, favorise la prolifération incontrôlée des cellules. Depuis le début des années 2000, on soigne ces cancers en associant l’Herceptine, un anticorps anti-HER2, à une chimiothérapie. «Le Perjeta semble prolonger l’efficacité du traitement, vraisemblablement en limitant la résistance des cellules cancéreuses contre l’Herceptine», avance Khalil Zaman. Le Perjeta est quant à lui utilisé depuis environ un an, mais sans chiffres précis quant à son efficacité.

«Cette étude confirme donc l’efficacité de ce médicament, résume l’oncologue. Il représente un bénéfice immédiat pour les patientes atteintes d’un cancer du sein.» Quant à ses effets secondaires, ils semblent plutôt modérés, et ne nécessitent aucune surveillance particulière.

Publicité