Enfin! Après des années d’attente, le satellite suisse Cheops, petit caractérisateur d’exoplanètes, va être mis sur orbite le 17 décembre. Qui plus est, une semaine exactement après la cérémonie de remise des Prix Nobel qui a vu les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz récompensés dans le même domaine scientifique. Décidément, l’année 2019 aura revêtu une saveur bien particulière pour la science suisse.

Le champagne sabré – après le lancement que l’on imagine un succès – il restera à souffler un peu pour s’interroger sur la place que la Suisse est en train de prendre, ou plutôt de confirmer, sur la scène scientifique spatiale internationale.