Donation

Une fondation basée à l'EPFL reçoit une bourse de 2,4 millions de francs

Déjà financée par le passé par la Fondation Bill et Melinda Gates, la fondation iM4TB a développé un médicament anti-tuberculose novateur, qui vient de s'avérer efficace dans des essais précliniques

La Fondation Bill et Melinda Gates a alloué une bourse de 2,45 millions de dollars (2,44 millions de francs) à iM4TB, une fondation sans but lucratif basée à l'EPFL. Cela afin qu'elle puisse soumettre son médicament novateur contre la tuberculose à des essais cliniques.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2015 seulement, 10,4 millions de personnes ont contracté la tuberculose (TB) et 1,8 million en sont morts. Les personnes porteuses du HIV sont 30 fois plus susceptibles de contracter la maladie, et plus de 95% des décès se produisent dans les pays à bas et moyen revenu.

iM4TB est basée à l'Innovation Park de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Fondée en 2013, sa mission est de «développer des médicaments meilleurs et aux effets plus rapides pour combattre la tuberculose et ainsi réduire l'intervalle entre la découverte scientifique et le marché, de manière à offrir des traitements abordables à toute personne dans le monde.»

Lire aussi: Tuberculose: l'EPFL se lance dans la pharma

La fondation est présidée par le professeur Stewart Cole, un expert de la tuberculose qui dirige également le Global Health Institute de l'EPFL. Elle a développé un médicament anti-TB novateur appelé PBTZ169, dont la licence est détenue par l'EPFL.

Cet antibiotique vient de s'avérer efficace dans des essais précliniques, tandis que des études antérieures in vivo ont montré qu'il agit plus vite et plus efficacement que les médicaments anti-TB recommandés actuellement par l'OMS.

Un coup de pouce supplémentaire

PBTZ169 agit en empêchant Mycobacterium tuberculosis de constituer l'enveloppe cireuse de sa cellule, qui protège la bactérie des attaques du système immunitaire du patient et des antibiotiques. En détruisant cette enveloppe, PBTZ169 est capable de tuer des bactéries TB résistantes, et potentiellement de raccourcir la thérapie.

En 2015, prenant conscience du potentiel de PBTZ169, la Fondation Bill et Melinda Gates avait déjà alloué 750 000 dollars (746 000 francs) à iM4TB pour développer et tester le médicament dans des essais précliniques.

La fondation vient maintenant de renouveler son soutien en octroyant un coup de pouce supplémentaire à iM4TB pour procéder à la Phase I des essais cliniques, afin d'étudier l'innocuité du médicament et sa biodisponibilité.

«C'est une étape majeure pour iM4TB et nous espérons que les patients bénéficieront bientôt de PBTZ169», commente Emilyne Blattes, cheffe de projet clinique, citée vendredi dans un communiqué de l'EPFL. Les essais vont être effectués en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et sa Division de pharmacologie clinique.

Publicité