océanographie

Une nouvelle carte des fonds océaniques

Une équipe californienne d’océanographes vient de publier une carte des fonds marins d’une exceptionnelle précision, réalisée à partir de données satellitaires

Une nouvelle carte des fonds marins

Géologie Deux fois plus précise

Encore largement inexplorés, les fonds océaniques viennent de dévoiler une partie de leurs secrets. Des océanographes de l’Université de San Diego ont réalisé une carte des fonds marins de toute la planète, avec deux fois plus de détails que les versions précédentes, établies il y a une vingtaine d’années. Ils la décrivent en détail dans le journal Science cette semaine.

Pour y parvenir, ils ont compilé des données issues de deux satellites, CryoSat-2 de l’Agence spatiale européenne (ESA) et Jason-1 de l’Agence spatiale américaine (NASA). Mis en orbite en 2010 pour étudier les glaces polaires, le premier a utilisé son radar altimétrique de haute précision pour cartographier les profondeurs océaniques. Quant à Jason-1, il mesure le champ de gravité terrestre depuis 2001.

Dorsales océaniques

Les mesures de ces deux satellites sont d’une incroyable précision. Les zones les plus profondes, les moins bien connues, les chaînes de monts sous-marins, rien n’a échappé à l’œil des deux satellites. «Les collines abyssales dont certaines atteignent un kilomètre de hauteur sont le paysage le plus commun sur la planète», a déclaré dans Science David Sandwell, auteur principal de cette étude.

Grâce à cette nouvelle carte, les géophysiciens vont mieux comprendre la tectonique des planchers océaniques. Elle a notamment révélé des connexions entre les plaques africaine et sud-américaine, chose que les scientifiques ignoraient jusqu’ici. Ou encore l’existence de dorsales océaniques dans le golfe du Mexique, zones volcaniques actives il y a 150 millions d’années, et désormais enfouies sous des kilomètres de sédiments. Au final, les auteurs ont affiné les estimations de la profondeur des 80% de fonds marins jamais explorés par l’homme.

Publicité