Un «vieux» matériau, déjà consacré par le Prix Nobel (en 2010), peut ­encore réserver des surprises. Il s’agit du graphène, une feuille de carbone évoquant un grillage hexagonal de poulailler, et surtout épaisse d’un seul atome, soit un demi-nanomètre, moins d’un milliardième de mètre.