Qui est déjà passé par la case dépistage du Covid-19 sait ce que représentent les longues heures d’attente – voire parfois d’angoisse – jusqu’à l’obtention d’un résultat. Cette situation pourrait être amenée à évoluer avec l’introduction prochaine, en Suisse, des tests rapides dits antigéniques.

Capables de poser un verdict en quinze minutes, ces tests semblent fiables, en particulier pour détecter les individus les plus contagieux. C’est ce que relève une étude réalisée conjointement par Unisanté, à Lausanne, l’Institut de microbiologie du CHUV et le groupe Vidy Med. Menée depuis le 25 septembre, cette dernière a inclus quelque 380 personnes sur lesquelles ont été réalisés deux frottis nasopharyingés, l’un afin d’effectuer un test PCR conventionnel, l’autre un test antigénique.