santé

Une prothèse qui rétablit les sensations liées à la marche

Mis au point par des chercheurs de l’EPFZ, le nouveau dispositif a été testé par deux personnes amputées. Leur démarche s’est améliorée et leurs douleurs ont diminué

Rendre la sensation de sa jambe manquante à une personne amputée semble tenir du miracle. Il s’agit en fait d’une avancée bien concrète, rendue possible par un nouveau type de prothèse, mis au point par une équipe internationale de chercheurs et décrit dans la revue Nature Medicine du 9 septembre. Cette prothèse n’a pour l’heure été testée que sur deux volontaires, mais elle laisse entrevoir de nouvelles possibilités pour améliorer la qualité de vie des personnes amputées.

Plusieurs types d’appareillages peuvent être proposés à ceux qui ont perdu une jambe. «Outre les prothèses mécaniques classiques, il en existe de plus sophistiquées qui sont équipées de senseurs d’accélération, qui restaurent une marche plus harmonieuse et facilitent le fait de monter des escaliers», détaille Olivier Borens, médecin chef au sein du Service d’orthopédie et de traumatologie de l’appareil locomoteur du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne. Ces dispositifs n’offrent cependant pas la possibilité de sentir les mouvements de la prothèse ou le type de sol foulé, des informations précieuses pour se mouvoir en confiance.