lu ailleurs

Le vaccin contre le cancer du poumon que les Américains envient aux Cubains

Un vaccin prometteur contre le cancer du poumon mis au point à Cuba sera prochainement testé aux Etats-Unis

Suite au dégel des relations entre les Etats-Unis et Cuba, un vaccin contre le cancer du poumon pourrait prochainement être testé sur le territoire américain. Le Cimavax, c’est son nom, est accessible gratuitement aux Cubains depuis 2011. Le magazine américain Wired, qui rapporte cette information sur son site internet, rappelle que le secteur cubain des biotechnologies est étonnamment dynamique.

Renommée pour ses fameux cigares, Cuba paie aussi malheureusement un lourd tribut au tabac: le cancer du poumon est la quatrième cause de mortalité sur l’île. De quoi justifier les 25 années de recherches que les scientifiques cubains ont consacrées au Cimavax. Peu coûteux et bien toléré par le corps humain, ce vaccin thérapeutique est administré aux personnes déjà atteintes par la maladie. Il permettrait d’allonger leur durée de vie de 6 à 8 mois en moyenne.

Lire aussi: Une avancée majeure dans la lutte contre le cancer récompensée

Les Cubains ont accepté de remettre toute leur documentation sur ce vaccin aux scientifiques du Roswell Park Cancer Institute de New York, afin qu’ils puissent déposer une demande d’essais cliniques auprès de la Food and Drug Administration. Le Cimavax cible une molécule appelée EGF, impliquée dans la croissance des tumeurs. D’autres traitements dirigés contre cette hormone existent déjà, mais les scientifiques ont l’espoir de faire du Cimavax un vaccin préventif contre le cancer du poumon.

Il peut paraître étonnant qu’un tel vaccin ait vu le jour à Cuba. Mais l’île dispose en fait d’une recherche biomédicale de pointe, grâce aux importants investissements alloués de longue date à ce secteur par les autorités. Il y a une trentaine d’années déjà, des scientifiques cubains avaient mis au point l’interféron, une molécule désormais largement utilisée dans le traitement de maladies infectieuses et de cancers. D’après Wired, d’autres innovations encore seraient à porter au crédit des immunologistes cubains, parmi lesquelles des vaccins contre la méningite B et l’hépatite B.

Lire également: «Nous sommes capables d’apprendre au système immunitaire à se battre contre le cancer»

 

 

 

Publicité