Pendant que les bovins ruminent, les humains… en font autant. Une question les taraude: comment limiter l’impact environnemental des ruminants qu’ils élèvent? Les bovins, tout en ruminant d’un air candide, émettent de sournoises éructations et flatulences. Ce faisant, ces placides herbivores émettent des quantités notables d’un gaz à effet de serre, le méthane. L’affaire est grave. Une vache, à elle seule, en libère 300 à 500 grammes par jour. «Au total, l’élevage produit 15% des gaz à effet de serre d’origine humaine. Dont un tiers (5 à 6%) provient du seul méthane issu du tube digestif des ruminants», indique Cécile Martin, directrice de recherche à l’Institut national français de recherche agronomique à Theix, en France.

Lire aussi: Mine Uran, des algues pour nourrir la planète