Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une maison givrée à Godewaersvelde, dans le nord de la France.
© PHILIPPE HUGUEN

Météo

La vague de froid sibérien atteint la Suisse et s'étend en Europe

Les températures les plus basses de cet hiver ont été enregistrée dans plusieurs endroits de Suisse dans la nuit de dimanche à lundi. Dans le reste de l'Europe, trois personnes – deux en Pologne et une en France – ont déjà perdu la vie du fait du froid polaires

La Suisse s'est réveillée lundi matin dans un froid glacial. En maints endroits, on a enregistré les températures les plus basses de l'hiver, avec des records à -28,3 degrés au col de l'Ofen (GR), à 1970 mètres. -15,6 degrés ont été mesurés à Brülisau (AI), à 915 mètres d'altitude, a indiqué meteonews.

Lire notre article de la semaine passée précisant l’arrivée de cette vague de froid.

En Suisse romande, c'est Saignelégier (JU), à 969 mètres, qui enregistré le plus grand froid, avec -13,2 degrés. Plus bas, le thermomètre a souvent franchi la barre des -10 degrés, comme à Reconvilier (BE/731 mètres) avec -11,5, Oron-la-Ville (VD/830 mètres) avec -11,3 ou Vucherens (VD/710 mètres) avec -11,2.

Sensation de froid accentuée par la bise

Pour la suite de la journée, meteonews prévoit à basse altitude des températures maximales situées entre -10 et -3 degrés. Mais il faut tenir compte d'une bise modérée à tempétueuse, qui entraînera des températures ressenties oscillant entre -20 et -10 degrés.

Trois morts en Europe

L’Europe a grelotté dimanche alors qu’une vague de froid sibérien va progressivement gagner l’ensemble du continent, Suisse comprise. Deux personnes ont déjà perdu la vie en Pologne et une en France.

Un sans-abri de 35 ans a été retrouvé sans vie dimanche matin par ses deux camarades d’infortune à Valence, dans le sud-est de la France, où le thermomètre est descendu jusqu’à –3 °C dans la nuit de samedi à dimanche. Selon les autorités, le SDF serait mort de froid. En Pologne, deux personnes sont décédées pour la même raison dans la nuit de vendredi à samedi. Dimanche, le mercure frôlait les –12 °C.

Lire aussi: Les migrants, victimes anonymes de la vague de froid en Europe

Jusqu’à –35 °C en Russie

En Russie, le Centre météorologique national a annoncé que jusqu’à mardi des températures «anormalement froides» allaient frapper le pays. Dans la nuit de dimanche à lundi, les températures dans la région de Moscou devraient descendre à –24 °C, alors que dans certaines localités du centre de la Russie le thermomètre va chuter jusqu’à –35 °C. Des tempêtes de neige sont également attendues ces prochains jours quasiment sur l’ensemble du territoire russe.

En Europe du Sud-Est, les Roumains vont aussi grelotter… à –25 °C. Bucarest a ordonné la fermeture lundi et mardi des écoles, situation similaire dans trois départements du sud du pays, où des chutes de neige abondantes étaient là aussi attendues.

En Autriche et en Hongrie, mais aussi en Grande-Bretagne voire en Italie et en Espagne, il a été demandé aux habitants de se préparer aux effets des masses d’air froid intense venues de Sibérie.

Lire également: Dès ce lundi en Suisse, un petit air de Sibérie

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST