Reconnue comme «l’un des risques sanitaires les plus urgents de notre époque» selon le directeur de l’Organisation mondiale de la santé, la résistance aux antibiotiques connaît une inquiétante progression, en particulier dans les élevages des pays en développement.

Lire aussi: A la ferme aussi, les antibiotiques ne sont plus automatiques