Le premier exportateur mondial d’hydrocarbures fait mine de sauter dans le train en marche de la transition énergétique. Tout en restant sur le quai. Mardi 6 octobre, le quotidien d’affaires Kommersant révélait une révision de la stratégie gouvernementale de développement décarboné très ambitieuse. Le scénario maximaliste, dorénavant principal, vise une réduction d’émissions de 79% d’ici à 2050 et la neutralité carbone en 2060.