paléontologie

Il y a 47 000 ans, des rats-taupes nus au menu de nos ancêtres

Des rats-taupes nus, bien rôtis de préférence: tel était le menu d’ancêtres préhistoriques ayant gagné des hauts plateaux reculés d’Ethiopie pour y exploiter l’obsidienne, et dont l’histoire a été reconstituée par des scientifiques

Nous avions des ancêtres perchés, en Afrique, et nous l’ignorions. Perchés, mais sûrement pas fous! Bien au contraire, ces aïeux préhistoriques furent ingénieux, audacieux, doués d’une singulière capacité d’adaptation. Et d’un bel instinct de survie, car ils n’hésitèrent pas à gravir des pentes escarpées pour gagner des hauts plateaux reculés, à près de 3500 mètres d’altitude. Là, malgré la bise et les frimas, ils ont su exploiter les ressources disponibles, tout en occupant des abris de fortune.

L’histoire se passe dans les montagnes de l’actuelle Ethiopie, il y a 47 000 ans. Elle nous est contée dans la revue Science, le 8 août, par des chercheurs allemands, suisses, éthiopiens, américains et français. Il y est question de hyènes et de rats-taupes nus, d’obsidienne et d’outils taillés. Et d’Homo sapiens, bien sûr. Une histoire de survie, âpre mais fructueuse, qui s’est prolongée durant 16 000 ans.