Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La Lune lors de l’éclipse totale eu 27 juillet 2018 vue depuis Tannourine, au Liban.
© AFP / JOSEPH EID

Astronomie

Il y a bien de la glace à la surface de la Lune

Pour la première fois, des scientifiques ont pu obtenir la preuve de l’existence de glace à la surface de notre lune. Ce qui représente une potentielle ressource exploitable par de futures missions habitées

On savait déjà qu’il y avait beaucoup d’eau sur la Lune, notamment en sous-sol. Mais des scientifiques de la NASA ont confirmé mardi la présence d’eau glacée en surface, la rendant potentiellement disponible pour de futurs astronautes.

Cette observation, publiée en détail dans la revue scientifique américaine PNAS, s’ajoute à plusieurs études passées sur la présence d’eau sur la Lune.

La glace se trouve aux pôles nord et sud du satellite naturel de la Terre, dans des cratères où les rayons du soleil ne pénètrent pas. La température n’y dépasse jamais environ -150 degrés Celsius.

Lire aussi:  La Lune, nouvelle cible des agences spatiales

«Avec suffisamment de glace à la surface, sur quelques millimètres, l’eau pourrait peut-être devenir une ressource pour les futures expéditions d’exploration ou de séjour sur la Lune, potentiellement plus facile d’accès que l’eau détectée sous la surface lunaire», avance l’agence spatiale américaine.

Les chercheurs ont obtenu la preuve grâce à un instrument envoyé en 2008 à bord d’une sonde indienne. Celui-ci a mesuré directement la façon dont les molécules de glace absorbaient la lumière infrarouge.

La NASA veut renvoyer des humains sur la Lune

«C’est la première fois que des scientifiques obtiennent une preuve irréfutable de la présence d’eau glacée à la surface», dit à l’AFP l’auteur principal, Shuai Li, de l’Institut de géophysique et de planétologie d’Hawaï.

Selon lui, la seule manière de savoir si cette eau est exploitable pour l’homme est d’envoyer des robots afin de prélever des échantillons. La NASA a comme projet de renvoyer des humains sur la Lune, pour la première fois depuis décembre 1972.

Lire également:  Sept défis pour aller sur Mars dans vingt ans

En 2008 déjà, des chercheurs avaient trouvé des molécules d’eau à l’intérieur de magma ramené plusieurs décennies auparavant par des astronautes des missions Apollo dans les années 1960. L’an dernier, des chercheurs avaient conclu que les profondeurs de la Lune étaient riches en eau, sur la base de données satellitaires.

L’eau est également présente sur Mercure et Mars. Un lac souterrain d’eau liquide a récemment été détecté sur la planète rouge.

Une petite histoire culturelle: L’eau sur Mars, une épopée légendaire et scientifique

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST