C’est le fondateur du label Hot Flush, qui offrit quelques belles heures au dubstep avant l’éclatement du genre vers 2010. Paul Rose, alias Scuba, fut l’un des premiers à se rendre compte qu’il allait être nécessaire de redéfinir son style pour lui éviter de perdre toute sa substance: il l’a fait en allant puiser dans la famille d’en face, celle des rythmes binaires plus proprement technos. Pari risqué à l’époque, tant la linéarité de la rythmique 4x4 faisait craindre d’annihiler les syncopes du dubstep: elles le furent en partie dans le travail de Scuba, mais le Britannique réussit toutefois un coup de maître en sauvant le second gène de son genre natif – le poids des basses, intouché par cette nouvelle alchimie. Reconnaissance éternelle.

Bâle. Hinterhof Bar, Münchensteinerstrasse 81. Sa 21 février à 23h. (Rens. www.hinterhof.ch).