Avec cette dernière pièce, Guilherme Botelho célèbre une danse des sens qui relève de la transe. On pourrait y voir une force de vie. Ces courses, marches, roulades et autres motifs chorégraphiques qui se déplacent de gauche à droite, le sens de la lecture, du crescendo, avec une belle énergie. Pourtant, c'est le sentiment d'affolement qui domine. Ce soupçon que la course de ces quatorze interprètes n'est pas choisie, mais subie. La preuve? La musique, colonne sonore implacable qui enfle et oppresse. Et ce rare élément dissident. Un danseur planté face contre vent qui tente de stopper le cours du temps avant d'être avalé par la machine infernale, celle qui précipite le groupe vers son abîme. Face à Sideways Rain, pièce hypnotisante, puissante, la nausée menace et le cœur chavire.

Neuchâtel. Théâtre du Passage, passage Maximilien-de-Meuron 4. Ma 11 novembre à 20h. (Loc. 032 717 779 07, www.theatredupassage.ch).

Villars-sur-Glânce (FR). Espace Nuithonie, rue du Centre 7. Ve 14 novembre à 20h. (Loc. 026 350 11 00, www.nuithonie.ch).