Verbier. Quatorze cas de grippe A/H1N1 ont été diagnostiqués dans un institut international de Verbier. L’école, qui accueille 120 jeunes, a été placée en isolement. Les personnes malades sont sous traitement mais hors de danger.

Plus d’une vingtaine de résidents, âgés de 8 à 18 ans, ont présenté des symptômes grippaux ces derniers jours. Les analyses ont confirmé une grippe A/H1N1 pour 14 élèves. Des prélèvements ont encore été effectués sur une vingtaine d’autres jeunes. Les autorités veulent avant tout maîtriser la propagation du virus. Elles n’ont pas imposé aux jeunes et au personnel non malades la prise de Tamiflu.

La santé des personnes touchées ne donne «aucune inquiétude», précise le chef du Département de la santé Maurice Tornay. Le Valais dénombrait jusqu’à présent sept cas avérés de grippe A. Tous concernaient des personnes de retour d’un pays à risque.

L’OMS. La pandémie de grippe porcine continue de se propager dans le monde et tous les pays vont avoir besoin de vaccins, en priorité pour leurs personnels de santé, a averti lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans le monde. L’Italie a vu apparaître 38 cas en 4 jours. Depuis la mort d’une fillette et d’un médecin, la Grande-Bretagne compte 17 décès au total.

Les Etats-Unis vont consacrer un milliard de dollars supplémentaires pour acheter des composants du vaccin.

En Espagne, un bébé est décédé dans des conditions tragiques. L’enfant avait été mis au monde par césarienne parce que sa mère était très prise par la grippe porcine. La maman est d’ailleurs morte le lendemain. Le tout-petit, bien que non atteint par la grippe, a été victime d’une erreur médicale: on lui a administré sa nourriture par voie intraveineuse et non par sonde naso-gastrique. Il n’a pas survécu à cette étourderie.