Ils l'avaient bien cherché: le directeur de l'information de France 2, Olivier Mazerolle, a démissionné de ses fonctions mercredi, tandis que la présidence de la chaîne suspendait pour deux semaines le présentateur David Pujadas et l'équipe du journal de 20 h. Epilogue d'un invraisemblable feuilleton. Premier acte: le 3 février à 20 h, David Pujadas annonce sur France 2 le retrait d'Alain Juppé de la vie politique après sa condamnation. Au même moment, sur TF1, l'intéressé affirme qu'il ne renonce à rien. Le lendemain soir, David Pujadas présentera des excuses.

Deuxième acte: mardi soir, la rédaction de France 2 vote une double motion de défiance. Contre Olivier Mazerolle à 67,4%, contre le présentateur du 20 h et son équipe à 69,63% des voix. Un vote sans appel qui condamne aussi la direction autoritaire et arrogante de la rédaction.

Troisième acte: Carole Gaessler présentera le journal vespéral de France 2 jusqu'au 4 mars… mais seulement à partir de lundi prochain. Car rien n'est jamais simple au royaume de l'audiovisuel public français: David Pujadas était encore à l'antenne hier et le sera ce soir. Quant à Olivier Mazerolle, il ne partira qu'après les élections régionales des 21 et 28 mars, et continuera ensuite de présenter son émission politique, 100 minutes pour convaincre. Un titre qui ne manquera pas de résonner bizarrement…