C'est tous les printemps pareil. Le soleil réveille les terrasses, et on se sent pousser des ailes en regardant le ciel. Un capucino sur le quai des Zattere à Venise? Un petit concert sur le pont Charles à Prague? Une glace à la Porta del Sol à Madrid? En écho à nos envies, l'Aéroport International de Genève présente l'horaire d'été de ses vols de ligne. Il sera appliqué dès Pâques, le 27 mars. C'est tous les printemps pareil et même l'annonce de la vente de Swiss ne fait donc pas renoncer Cointrin à publier son horaire. Mais personne ne peut assurer qu'il restera inchangé jusqu'au 29 octobre.

Quoi de neuf, pour l'heure, dans le ciel de Cointrin? La seule nouvelle destination, toutes saisons confondues, c'est Belfast, desservie par EasyJet dès le 1er juillet. Huit villes à portée de Genève (Abu Dhabi, Alicante, Berlin, Bristol, Chicago, Newcastle, Prague et Valencia) ont été introduites dans l'horaire d'hiver 2004-2005 et apparaissent pour la première fois dans l'horaire d'été. En revanche, neuf destinations desservies l'été dernier disparaissent des panneaux horaires. Il s'agit de Birmingham et Edimbourg (Duo Airways, la régionale anglaise, a fait faillite l'an dernier), Olbia et Cagliari (Air Dolomiti quitte Genève), Helsinki (la ligne n'était pas rentable pour Air Botnia); Luxor, Tabarka, au nord de la Tunisie et Tanger. Les pertes ne sont pas définitives: Luxor, trop chaud en été, reviendra probablement dans l'horaire de l'hiver prochain. Pas de quoi gâcher, apparemment, les vacances de Pâques des dirigeants de l'aéroport: «Nous perdons des destinations secondaires. Ce qui est important, c'est que notre base, une soixantaine des principales villes d'Europe, reste stable», commente le porte-parole Philippe Roy.

La diversification des compagnies a permis à Cointrin de dissocier au maximum son avenir de celui de Swiss. Toutes les destinations que la compagnie nationale opère au départ de Genève sont désormais aussi offertes par une autre compagnie, à part Zurich (9 fois par jour) et Malaga (1 fois par semaine). Pour l'instant, pas de changement d'horaire en vue entre Zurich et Genève. Ce qui est sûr par contre, suite à une décision indépendante du rachat par Lufthansa, c'est qu'il n'y aura plus d'avion aux couleurs suisses entre Genève et Paris dès ce printemps déjà. Un partenariat avec Air France a été conclu pour la liaison entre la Suisse romande et la capitale française. Au plus tard le 1er mai, un partage de code sera instauré avec Air France sur les dix liaisons quotidiennes de la compagnie française. Ce sont des avions Air France qui transporteront les passagers. On s'attend à ce que Swiss conclue un contrat équivalent de code-sharing sur deux autres destinations européennes: Rome (avec Alitalia) et Lisbonne (avec TAP Portugal). Swiss s'est par ailleurs désengagé des vols sur Londres Gatwick qu'elle partageait avec British Airways.

Mais entre Genève et l'Europe, il y a aussi des liens qui se renforcent. Lufthansa ajoute une fréquence par jour vers Munich et Air France aura désormais une liaison quotidienne directe Genève-Nantes. Sur Budapest, EasyJet assure un vol par jour en plus des deux vols quotidiens de la compagnie hongroise Malev. Et puis, si l'on jette un coup d'œil aux quelques long-courriers restant au départ de Genève, le vol à destination d'Abu Dhabi sera sans escale dans les deux sens à partir de juin prochain.

Enfin, sur Nice, la compagnie genevoise Flybaboo ouvre une ligne lundi prochain, avec un aller-retour deux fois par jour. Il y a quelques années, Swiss puis Air France avaient abandonné la ligne après l'arrivée d'EasyJet. Aujourd'hui, c'est Flybaboo qui tente de reprendre la clientèle haut de gamme. EasyJet n'a pas réduit pour autant ses vols en direction de Nice (3 fois par jour). «Nous devons nous emparer de 10% du marché pour être rentables, explique Tara Cook, de Flybaboo. Nous voulons satisfaire une clientèle qui n'aime pas les méthodes low-cost, qui préfère pouvoir réserver son siège par exemple.» L'aller-retour Genève-Nice avec Flybaboo coûtera entre 288 et 876 francs.

Les vols charters de l'été sont déjà affichés sur http://www.gva.ch L'horaire des vols de ligne y apparaîtra au début de la saison.