Hier matin, l'entourage du prince Albert II de Monaco se refusait à tout commentaire, mais seulement «pour l'instant». Tout indique que la nouvelle, circulant depuis plusieurs années et détaillée dans un livre qui paraît aujourd'hui en France, est crédible: après avoir admis l'an dernier être le père d'un petit Alexandre, Albert s'apprêterait à reconnaître Jazmin Grâce, 14 ans, un autre fruit de ses amours hors protocole.

L'adolescente est née en 1992 à Palm Springs, en Californie. «Sa mère, Tamara Rotolo, une ex-serveuse californienne, est tombée enceinte après une liaison extrêmement brève avec le prince au cours de l'été 1991», écrivent Léna Lutaud et Thiébault Dromard, journalistes au Figaro et auteurs de «Les dessous de la presse people» (Ed. La Martinière). «Il n'y a pas d'autres enfants cachés», précise un proche du prince cité par eux.

Le prince Albert et Tamara Rotolo «se sont rencontrés en juillet 1991 sur la Côte d'Azur, où Tamara était venue suivre son mari en vacances [...] Elle était mariée, Albert ne s'est pas méfié», explique encore le livre. «Moins de quatre semaines plus tard, en août 1991, Tamara prévient Albert qu'elle est enceinte.»

Les négociations entre les parties monégasque et américaine sur la reconnaissance de l'enfant durent depuis des années. Albert II souhaiterait que l'adolescente reste «discrète», s'installe «près de lui en France pour poursuivre ses études» et ne cède pas à «la tentation de devenir une star».

Tout comme Alexandre, Jazmin Grâce aura des droits sur l'héritage.