A peine 30 ans et beaucoup de cran: à l’avant-garde du récit de l’écologie et du réchauffement climatique, des journalistes et activistes ont su imposer des sujets, vulgariser les enjeux, ou créer de véritables médias. En cette semaine de COP27, Le Temps propose de découvrir cinq francophones sortis de la cacophonie.

«Adolescente, je voulais travailler dans l’aviation. Je rêvais d’avoir un grand bateau et j’adorais la viande.» Alexia Tissières le dit avec un air détaché, presque amusé, comme si tout cela était bien loin. Effectivement. A 25 ans, la jeune femme est à la tête de Mieux!, un média romand engagé, 100% numérique qui décrypte la question climatique, aborde les sujets féministes, parle de la communauté LGBTIQ +et du mouvement Black Lives Matter. A travers ses vidéos et ses reportages bien documentés, elle se bat pour un monde meilleur: «Je l’ai dessiné dans ma tête, mais il est bien différent du nôtre.»