Premier week-end de confinement oblige, les aficionados des apéros ont usé de créativité pour continuer à lever le coude et à maintenir leurs liens sociaux depuis chez eux. 

Finies (pour le moment) les grandes soirées en terrasse, les afterworks entre collègues et les discussions entre amis sur la pelouse. Heureusement, des outils en ligne viennent en renfort, remède de choix à la mélancolie: apéro-vidéo ou encore jeux en ligne, internet regorge de bonnes idées pour garder le contact et se divertir ensemble. 


Lire aussi l’éditorial: Le paradis, c’est les autres

Se serrer les coudes

Martin a fêté ses 30 ans jeudi dernier. Seul – enfin presque. Il y a quelques semaines, il imaginait partager un apéro avec ses amis genevois ou organiser une fête. Arrivée du coronavirus oblige, ses plans ont été chamboulés. «J’avais posé mon jeudi et mon vendredi pour aller à la montagne avec des amis, j’ai bien sûr annulé. C’était un coup au moral, mais mes collègues m’ont envoyé par mail une invitation pour un «cyberdrink». J’ai cliqué et je suis tombé nez à nez avec une dizaine d’entre eux, bière à la main, m’attendant pour fêter mon anniversaire sur l’outil de visioconférence Google hangout.» Et derrière sa porte attendait un cadeau d’anniversaire.



Emilie, Genevoise de 26 ans, a organisé samedi son premier apéritif sur Skype avec deux de ses meilleures amies. «Je vis en coloc alors au niveau de la sociabilité, ça va. Mais d’autres vivent dans des environnements plus anxiogènes. Cette période est déprimante, c’est difficile pour tout le monde…», observe-t-elle. Ouvrir sa bière chacune de son côté n’est pas un geste anodin, relève-t-elle. «C’était fun, mais finalement j’étais toute seule avec ma bière. On le fait car on n’a pas le choix et on est ressorties moins déprimées. Ça ne vaut pas un vrai apéro mais presque.» Le trio s’était promis de ne pas parler du coronavirus, challenge raté. «Toute notre vie tourne autour de ça… Pour se changer les idées, on a commencé à regarder les jeux en ligne, vous connaissez Scrabble Go?»

Des jeux à foison

Les jeux de société en ligne ont le vent en poupe. Une application à télécharger sur son téléphone, House Party, permet de discuter et de lancer des défis de Time’s Up ou de Trivial Party à ses amis, sans quitter sa chambre. Autre exemple: le jeu de cartes Blanc-manger Coco possède désormais sa version en ligne. Voilà à quoi tient peut-être notre salut.



Celso, 25 ans, a opté pour le jass en ligne, jeu de cartes typiquement suisse. Depuis qu’il doit rester confiné, il dispute une quinzaine de parties par semaine, sur une plateforme hébergée par Bluewin, le Jass fédéral: «A côté du jeu en ligne, on s’appelle sur WhatsApp pour discuter, garder des interactions sociales.» Tisane à la main, les joueurs participent à des parties de quinze minutes à une heure. «J’ai dû relire les règles car je jouais rarement, là c’est clair que je vais progresser.» C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Notre nouveau podcast «Message viral»:  «On va avoir besoin d'une grosse fête post-Corona»

Avec la généralisation du télétravail, les habitudes des collègues de Julia, Lausannoise de 31 ans, employée dans la communication et l’organisation d’événements, ont été mises à rude épreuve. Comment perpétuer l’afterwork du mercredi? «On communique par Skype. Quand tout le monde a terminé de bosser, on se retrouve autour d’une bière. On se fait à manger, tout en discutant, on se présente nos animaux de compagnie: ça, on ne pourrait pas le faire dans un bar», s’exclame-t-elle. «On a même fait une soirée déguisée! Mais rien ne remplace le vrai contact.» 



Chose dite, chose faite: ce week-end a été émaillé par des apéros au balcon organisés sur Facebook, notamment par Couleur 3. Preuve de son succès, la station de radio réitère l’expérience samedi prochain, tandis que vendredi aura lieu la «Deuxième fête du confinement et du printemps!»

Enfin, si vous préférez organiser des soirées Netflix entre amis et vous enfoncer dans votre canapé avec un plaid, internet a pensé à vous. Une extension à installer sur Google chrome permet de regarder un film à plusieurs et de le commenter en direct. Avis aux amateurs.