Originaire des Indes, l'aubergine est arrivée en Europe au XVIe siècle, ignorant la Grèce antique et la Rome impériale. On commença par se méfier de cette nouvelle venue, lui attribuant toutes sortes de propriétés maléfiques et l'accusant, même, d'être la cause des incendies d'été ravageant Istanbul. Mais cette massue suggestive, avec sa peau si lisse et sa robe grenat, ne tarda pas à stimuler le versant grivois des esprits méditerranéens. Au vu de ses dimensions et de sa complexion, les Provençaux la baptisèrent donc «vit d'âne», ce qu'explique Marie Rouanet: «La manière dont l'aubergine satinée et gonflée pend entre ses feuilles, sa couleur violette, la font ressembler au sexe déployé d'un âne entier.» Les conseils cuisiniers de cette auteure indiquent que l'on peut peler ou non ce légume, toutefois «le cuir de l'aubergine garde sa belle couleur, le conserver est un ornement. Mais il faut la savonner. Ce nettoyage est considérablement érotique.»

Des Indes nous arrive aussi un recueil de récits gastronomiques, «La Colère des aubergines», que signe une femme écrivain de là-bas, Bulbul Sharma (Picquier, 2002). Des scènes de vie, illustrées par des recettes, où brus et belles-mères se retrouvent en cuisine, où les hommes n'ont pas le meilleur des rôles. Dans la colère des aubergines, monsieur a quitté madame, mais vient déjeuner chez elle tous les dimanches. Madame, qui n'est pas rancunière, a la faculté de ne pas pleurer quand elle pèle un oignon, ce qui est bien commode quand elle prépare les aubergines bharta, un genre de caviar d'aubergine que l'on sert avec des chapatis ou des nãns, des galettes indiennes: faire griller au feu 2 aubergines pour en calciner la peau, les peler, les écraser. Faire revenir, à l'huile chaude, 1/2cc de graines de coriandre et un oignon haché. Ajouter une tomate coupée en dés et un piment vert haché, puis la chair d'aubergine. Mélanger, saler, laisser cuire quelques instants et servir chaud.

Nina Kehayan propose les «Voyages de l'aubergine» (L'Aube, 1988), qui rassemble plus de cent recettes d'aubergine du monde entier, surtout du pourtour méditerranéen. L'amateur trouvera là de quoi faire un repas complet d'aubergines, de l'entrée au dessert.

Simon Nizard, enfin, dans «Les Jardins du couscous, recettes de la tradition juive tunisienne» (L'Aube, 1996), décrit des aubergines grillées au piment, une variante relevée de caviar d'aubergine. Prévoir alors un flacon de rosé d'une nuit, bien frais.