Et si on se regardait le film Juno, comme ça, ce soir, là, maintenant, sans attendre et sans même sortir de chez soi? Pour l'heure, impossible. Juno n'est pas téléchargeable via Internet. Et il faudra compter un bon mois après sa sortie en DVD pour pouvoir le télécharger en toute légalité.

Un délai devenu obsolète pour les Américains. Dès lundi, en effet, ceux d'entre eux qui se servent du logiciel iTunes n'auront plus à attendre. La compagnie Apple a en effet annoncé officiellement jeudi qu'elle avait passé un accord afin de permettre le téléchargement payant de films, dès leur sortie en DVD.

Pour l'heure, Apple et iTunes se sont alliés avec sept grands studios américains: 20th Century fox, Walt Disney studios, Warner Bros, Paramount pictures, Universal studios, Sony pictures et Lionsgate. La firme à la pomme s'assure ainsi de pouvoir fournir à ses clients la plupart des grosses productions hollywoodiennes et des films à succès. Ainsi, les clients américains d'iTunes pourront dès la semaine prochaine télécharger I am a Legend ou encore There will be blood.

Jusqu'ici, le marché du téléchargement légal de vidéo (VOD, pour vidéo à la demande), était obligé d'attendre un délai - 30 à 45 jours, voire plus - entre la sortie du film en DVD et sa commercialisation par téléchargement sur le Net. Cette fenêtre permettait aux magasins de DVD et autres canaux de vente traditionnelle de s'assurer des revenus avant la mise en vente des films sur le Net.

Si on ignore les points financiers du contrat passé entre Apple et les firmes de cinéma, le budget de l'internaute, lui, ne devrait pas trop en pâtir: Un film téléchargé le jour même de sa sortie en DVD coûtera aux Américains - et sans doute bientôt aux internautes du monde entier 14,99 dollars.

Les films téléchargés sur iTunes ne seront visibles que sur iPhone, iPod vidéo, PC ou Mac. Pour les regarder sur un écran de télévision, l'utilisateur devra disposer du système Apple TV.

Chez Apple Suisse, on insiste sur le fait que le système n'est pour l'instant opérationnel qu'aux Etats-Unis. «Evidemment, nous souhaitons que cela se fasse en Suisse, explique Andrea Brack, porte-parole. Et cela arrivera. Mais pour le moment je n'ai aucune date à avancer. Vous savez, il est toujours plus compliqué de négocier des droits pour les films que pour la musique. Cela prendra donc un certain temps.»

Cédric Piaget, directeur du site http://www.clicmovies.net, qui propose des films en téléchargement permanent et sous format DivX, reste positif: «Je ne prends pas l'offre d'Apple comme une concurrence frontale. C'est même plutôt bon signe pour notre secteur. On observe que les majors sont finalement capables de réduire leurs délais. Les filiales européennes sont généralement très frileuses quant à Internet. iTunes va certainement apporter de la vigueur au marché, c'est bénéfique pour le secteur de la vidéo sur Internet. En revanche, je suis beaucoup plus inquiet pour le marché traditionnel du DVD...»

Car l'inquiétude est bien là. A la Fnac, notamment. Olivier Reaut, responsable disques, DVD et jeux pour la Fnac Suisse ne cache pas son inquiétude: «Cela représente effectivement un gros danger pour le marché du DVD classique. Jusqu'à maintenant, les délais imposés à la VOD faisaient en sorte que la concurrence était très faible. Mais iTunes est très puissant. Rien que pour la musique, la plateforme d'Apple représente 90% du téléchargement légal.» Alors comment rivaliser? «Nous travaillons actuellement sur un projet de site de téléchargement payant qui proposera musique, films, sonneries de téléphones, etc. Il devrait être mis en service pour la Suisse d'ici à un an.»

Du côté des vidéo-clubs, Carlo Pavone, fondateur de la chaîne romande Video Folies, tempère. «J'attends de voir. Tout est si compliqué en Suisse dans ce domaine. Je ne pense pas que cela se fasse demain. Et puis, même si cela se fait, il n'y a pas péril en la demeure. Nous avons toujours des atouts importants sur le téléchargement: nous proposons certains films à la location en même temps que leur sortie en salle. Et nous louons les DVD blue-ray en haute définition.»