Une femme meurt sous les coups d’un homme de son foyer toutes les onze minutes, d’après les Nations unies. En Suisse, où les femmes et les filles sont les victimes de trois homicides sur quatre, c’est toutes les deux semaines selon l’OFS. A l’occasion du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’historienne française Christelle Taraud fait le point sur une situation catastrophique et largement sous-évaluée selon elle. Cette spécialiste de l’histoire des femmes, du genre et des sexualités en contexte colonial a dirigé Féminicides. Une histoire mondiale (La Découverte), un ouvrage collectif qui vient de paraître et retrace la triste histoire des violences faites aux femmes depuis le néolithique.