L’Airbus A320 devait relier Las Palmas à Oslo et avait 180 passagers norvégiens à bord. Il a dû effectuer un atterrissage d’urgence sur l’île espagnole de Grande Canarie, a rapporté Ving, le voyagiste qui avait affrêté l’appareil, un de ses réacteurs avait pris feu.

«Peu après le décollage de l’aéroport de Las Palmas, l’avion a été contraint de rebrousser chemin en raison d’indications que tout n’était pas en ordre», a déclaré à l’AFP Christian Groenli, un responsable du voyagiste Ving.

Plusieurs passagers cités par les médias norvégiens ont fait état d’un réacteur en feu et de petites détonations. «C’était très effrayant. Des flammes sortaient du moteur. On a entendu plusieurs ‘bangs’», a déclaré l’un d’eux au site électronique de Verdens Gang (VG).

L’incident n’a pas fait de blessé. L’appareil est la propriété de la compagnie Iber World.

La loi des séries

Hier c’est un boeing d’American Airlinesqui reliait New York à Zurich avec 210 personnes à bord a dû atterrir d’urgence à Halifax dans l’est du Canada. Un incendie électrique s’était déclaré dans une toilette. L’incident n’a pas fait de victimes, a indiqué l’aéroport.

Le vol 64 d’American Airlines effectuait une liaison entre l’aéroport JFK de New York et celui de Zurich-Kloten. Le moteur du ventilateur d’une des toilettes de la cabine avait pris feu, a expliqué un porte-parole de l’aéroport.