Un chef étoilé ose déclarer en 2015 sur un plateau de télévision que sa version de l’amatriciana inclut de l’ail. Tremblement de terre! Inévitables déluges d’insultes provenant des internautes. Plus surprenant, le maire d’Amatrice et le gouverneur de la région Latium se sont sentis le devoir de rappeler que la recette de l’amatriciana n’admet, selon un cahier des charges fidèle à la tradition ancestrale, que quatre ingrédients. Tomate. Piment. Pecorino (jamais de parmesan). Guanciale, issu de la joue de cochon, excluant donc la pancetta (poitrine). Point.