GASTRONOMIE

Bernard Ravet perd une étoile

Parution du Guide Michelin 2007.

Coup de théâtre dans le monde de la gastronomie suisse: Bernard Ravet, le chef de l'Ermitage à Vufflens-le-Château, perd une de ses deux étoiles dans l'édition 2007 du Guide Michelin Suisse. Les inspecteurs de ce guide ont en effet jugé que la qualité de l'établissement, en baisse depuis plusieurs années selon eux, ne justifiait plus les deux étoiles. Bernard Ravet quitte donc le palier où il côtoyait notamment Philippe Chevrier, Georges Wenger, Carlo Crisci, ou encore Denis Martin. Mais il reste classé 19/20 au GaultMillau.

Le chef de Vufflens-le-Château estime cette décision «injustifiée et brutale». «Je suis présent tous les jours au restaurant, et mon exigence quant à la qualité des produits n'a pas faibli, dit-il. Mais à 60 ans, je suis blindé contre ce type d'attaques sournoises. Les étoiles sont importantes quand on lance une affaire, moins après.»

L'Ermitage est le seul restaurant deux étoiles rétrogradé. Cependant, dix établissements ont perdu leur unique étoile, dont deux romands: Le Jaan de Montreux, et l'Hostellerie de la Vendée à Genève.

Nouvelles distinctions

En revanche, trois nouveaux restaurants reçoivent une étoile. Parmi eux: l'Auberge de l'Onde à Vevey/Saint-Saphorin. Quant à Didier de Courten, il récupère sa deuxième étoile, qu'il avait perdue au moment du passage du restaurant La Côte à Corin à l'Hôtel Terminus de Sierre. Le guide distingue aussi trois établissements Espoirs: deux sont bien placés pour obtenir une étoile, et un restaurant devrait recevoir une seconde étoile dans une prochaine édition.

Le Guide Michelin 2007 recense en tout 2045 adresses. 147 établissements ont été radiés, mais 133 sont nouveaux.

Publicité