nouveaux codes

Bienvenue dans le nouveau normal

Aux grands idéaux qui structuraient le monde succède l'émergence de minuscules combats individuels. Notre éditorial, en lien avec notre série sur les nouveaux codes

Toute une série de pans de la vie se se transforme à une vitesse phénoménale. La cause tient dans un mouvement dont les effets s'avèrent spectaculaires: alors que nous avons peu de prise sur la grande actualité en tant qu'individus, nous cherchons comme pour compenser à améliorer notre manière de vivre. Cette quête produit des changements aussi inattendus que profonds. 

Ainsi, alors que la voiture a été pour des générations un symbole d'émancipation et de liberté, nous nous détournons de cet idéal pour envisager des solutions plus rationnelles. Idem pour la pilule: longtemps les conditions de son accès renseignaient sur le niveau de considération des femmes dans un pays. Ce moyen de contraception se voit désormais dépouillé de sa puissance totémique, reconsidéré à cause de ses effets secondaires et rendu à son statut d'outil parmi d'autres.

La fin des passages obligés

Dans un monde où les valeurs libérales ont triomphé, où le caractère unique de l'individu est exalté et où la technologie permet à chacun de gagner en autonomie, les conditions mêmes de l'existence sont redéfinies. Partout, nous assistons à la fin des passages obligés. La démarche va bien plus loin qu'un simple besoin de consommation alternative. Nous avons la possibilité de mener nos vies de tant de façons différentes que la voie la plus conformiste ne paraît ni la plus chargée de sens, ni la plus plaisante.  

Ce qui caractérise l'époque, c'est bien cette possibilité infinie de choix. Ces derniers s'expriment partout. Notre assiette devient par exemple le lieu de tous les combats, qu'ils soient individuels, avec la mise en place de nouveaux protocoles pour se reprendre en mains, ou collectifs puisqu'à travers la nourriture s'exprime de multiples causes: écologiques, sanitaires, etc.

Une lame de fond

Ces mutations sont toutefois peu organisées par des groupes. Il s'agit de la transformation de toute la société, et de son économie, par une lame de fond générée par les choix personnels de millions d'individus. Elle concerne aussi bien notre reconquête du couple, comme la remise en cause de notre manière de travailler ou d'enrichir nos connaissances. Cette nouvelle approche échappe pour l'instant au cadre politique, chacun souhaitant mettre sa touche personnelle dans son implication dans la communauté.

Aux grands idéaux qui structuraient le monde succède l'émergence de ces minuscules combats individuels. Toutes ces actions visent à améliorer notre impact dans notre environnement immédiat pour gagner en cohérence dans un grand tout. Et plus personne ne semble pressé de savoir si ce dernier tient davantage du religieux, du politique ou du philosophique. Cette séquence est-elle appelée à durer ou sera-t-elle balayée par un retour à de grandes aspirations collectives? L'avenir le dira mais en attendant nous sommes dans ce "nouveau normal" que nous avons choisi d'exposer en cinq volets.


Le premier épisode de notre série

Le job idéal? Un tremplin pour se réaliser

Publicité