Dans nos archives, il y a un siècle

Dans la boîte à bijoux d’une villa à Cologny

Aujourd’hui, la commune genevoise de Cologny compte 38% de riches étrangers, comme l’avait montré notre enquête en novembre dernier (lire LT du 24.11.2014). Et un certain nombre de Suisses qui ne sont pas dans le besoin non plus.

Cela ne date pas d’hier. Dans un entrefilet paru il y a exactement un siècle, le 9 juillet 1915, le Journal de Genève raconte qu’«un audacieux malfaiteur s’est introduit dans la villa de M. Gaston Dunant, route de Vésenaz à Cologny, en passant par une fenêtre du premier étage». Puis le quotidien dit qu’il «a fracturé une armoire».

«Réveillé par le bruit, M. Dunant entra dans la pièce où se trouvait le voleur, mais celui-ci réussit à se sauver en sautant dans le jardin.»

Las, la victime n’eut plus qu’à constater «que le cambrioleur avait emporté des bijoux pour une valeur de 5000 fr.».

Ce n’est pas rien: la calculatrice du renchérissement de l’Office fédéral de la statistique dit que cela représente, cent ans plus tard, près de 46 000 francs.