Il y a ceux qui viennent en Suisse pour admirer la Jungfrau, franchir le pont de Lucerne, déambuler dans les rues pavées de Locarno. Et puis il y en a d’autres en quête de surprises, de bizarreries, d’étonnement: pour ceux-là, un Atlas Obscura en ligne recense des lieux insolites du pays. «Le Temps» y a sélectionné quelques curiosités et vous y emmène par la plume.

Episode précédent: 

Elle surgit tel un fantôme. Est-ce une salle de bal à l’abandon? Une chapelle oubliée? L’esprit hésite quand, au détour d’un chemin forestier longeant les flots laiteux de l’Inn entre Scuol et Tarasp (GR), la Büvetta (en romanche, ou Trinkhalle en allemand) se matérialise. L’accès y est interdit depuis 2006 en raison de potentielles chutes de pierres. Sa coupole métallique est menacée par la roche et les pins qui la surplombent, dont certains, comme suspendus dans leur chute, lévitent grâce à quelques racines têtues. Qui sait pour combien de temps.

L’intérêt de cette curiosité architecturale se trouve en réalité à l’intérieur, où émergent encore deux sources d’eau minérale: Lucius et Emerita, des noms de deux saints rhétiques. La Büvetta est la seule «salle de boisson» ou «salle de dégustation» restante en Suisse, objet de patrimoine rappelant l’importance des liens entre notre pays et… l’eau.