En Valais, Christophe Abbet fait figure de vigneron surdoué et atypique. Un électron libre, qui travaille à l'intuition, refuse l'académisme et creuse son chemin en dehors des modes. Sur les forums internet consacrés au vin, les éloges ne tarissent pas. Il possède à peine un hectare de vignes, et achète un peu de raisin. Il ne craint pas de valoriser un cépage comme le gamay. Certaines années, il en produit trois sortes. «Quand j'ai commencé, je n'avais que du chasselas et du gamay, dit-il. Je suis resté attaché à ce cépage, et j'ai remarqué que les vins vieillissaient bien.»

Il produit notamment un Gamay «Vieilles Vignes» qui déroutera plus d'un amateur. Dégustons le millésime 2006. La robe, déjà, n'est pas celle d'un gamay traditionnel. Parée d'une couleur rubis clair, elle présente des reflets légèrement orangés. Et puis, ce nez plutôt discret, qui s'ouvre lentement, est la marque d'un vin austère. On décèle des notes fruitées - fraise et prune - et des parfums floraux. La bouche s'annonce friande, avec son attaque fraîche et acidulée. Les tanins sont soyeux mais charpentés, et le vin est bien structuré. Il révèle un bel équilibre en finale. Ce Gamay devrait tenir cinq ans sans problème.

Les raisins, de petite taille, sont issus de vignes âgées de près de 40 ans. Christophe Abbet est aussi original dans ses procédés de vinification. Il joue par exemple avec les températures naturelles de la cave. «Je fais des millésimes météorologiques», dit-il. Enfin, presque. Les raisins subissent un court séjour dans le frigo, deux ou trois jours. Puis ils sont brassés en cuve, et la température augmente gentiment. Ils fermentent et macèrent pendant environ deux semaines, une durée qui favorise la complexité des arômes, selon le vigneron. Certaines cuves partent en fermentation sous l'action de levures naturelles, et d'autres doivent être levurées.

Contrairement à son Gamay «A propos d'Ailes», qui est élaboré en barrique, le «Vieille Vigne» repose en cuve avant d'être mis en bouteille.

Christophe Abbet produit également un vin liquoreux célèbre: l'«Ambre», un assemblage de marsanne et de petite arvine. Qui n'a jamais goûté à cette merveille doit se la procurer impérativement: il ou elle ne regrettera pas cette expérience.

Où l'acheter? Christophe Abbet, rue des Fontaines 1, 1920 Martigny. Tél. 027/722 81 37 ou 079/287 97 33. Prix: 18 francs.