Samedi dernier, l'Union suisse des œnologues fêtait ses 20 ans à Morat. Elle avait organisé à cette occasion une dégustation de vins étrangers de prestige. Dans ce cadre, René Barbier, propriétaire du célèbre Clos Mogador dans la région du Priorat en Catalogne, présenta trois millésimes de ses crus au public. Je connaissais son vin-phare, qui porte le nom du domaine. Mais je n'avais encore jamais dégusté son Manyetes, un assemblage de carignan et de grenache. René Barbier nous a fait découvrir le millésime 2002. Et, dans le courant de la semaine, j'ai eu l'occasion de déguster le millésime 2003, encore sur le marché. C'est un vin de terroir éblouissant, un de ces vins qui vous marquent.

La robe, limpide et lumineuse, arbore un beau rubis sombre aux nuances tirant vers le grenat. L'intensité, la profondeur et la complexité des arômes sont envoûtantes. Les parfums de chocolat, de café, de tabac et de fruits noirs mûrs sont enserrés dans une splendide minéralité qui exprime à merveille le terroir schisteux du Priorat. En bouche, le vin attaque avec vivacité. Puis il déroule des tanins charpentés et un peu rugueux, enrobés dans une matière élégante et concentrée. Son acidité lui donne de la tenue et de la finesse. La longue finale poivrée révèle un vin structuré et bien équilibré.

Le Manyetes 2003 est composé à 80% de carignan issu de vieilles vignes. Ce cépage est ingrat et souvent mal aimé, mais il donne des vins tout à fait dignes d'intérêt sur ce terroir. Le sol du Priorat est très sec, et les ceps doivent aller chercher l'eau profondément. C'est pourquoi les rendements à la vigne sont faibles. Le vin a été élevé en barriques pendant dix-huit mois.

Au Moyen Age, le Priorat était un vignoble réputé, puis il est tombé peu à peu dans l'oubli. Jusqu'à ce que René Barbier le redécouvre à la fin des années 70. Aujourd'hui, le Priorat est une des régions viticoles les plus prometteuses d'Espagne. Et il n'est pas exagéré de dire que René Barbier produit deux des meilleurs vins de ce pays en pleine révolution qualitative.

Où l'acheter?

Œnothèque de la Treille, rue du Four 2, 1303 Penthaz. Tél. 021 862 70 63. Site internet: http://www.treille.ch. Prix: 75 francs