La découverte de certaines bouteilles demande de la patience. Car il en va des vins comme des êtres humains. Il en est d'exubérants, qui se livrent à vous sans hésitation et vous procurent un bonheur immédiat. D'autres sont fermés, timides et peu encourageants à la première approche. Il est très tentant de s'en détourner. Pourtant, si on prend le temps de revenir vers eux, on peut avoir la surprise de les découvrir charmeurs et délectables. C'est ce qui m'est arrivé avec La Mémoire du Temps 2004, un sauvignon blanc liquoreux (vendanges tardives) signé Madeleine Gay, l'œnologue de la maison Provins en Valais.

Après ouverture de la bouteille mercredi soir, je me suis retrouvée face à un nez très fermé. J'ai eu beau agiter et reprendre mon verre pendant une demi-heure, les arômes ne daignaient pas s'exprimer. J'ai redégusté le vin deux heures plus tard, mais le nez était toujours aussi plat. Peut-être lui fallait-il encore quelques heures d'aération. Le lendemain, je l'ai repris à l'heure du déjeuner. Je n'avais pas beaucoup d'espoir. Cependant, le vin s'était enfin ouvert, révélant tout son beau potentiel.

Ce sauvignon blanc moelleux présente une robe dorée avec des nuances or. Au nez, on repère des arômes de coings, d'agrumes, de fruits confits, de tilleul et de miel. L'attaque est grasse et merveilleusement onctueuse, l'alcool agréable. Une bonne acidité soutient l'ampleur de la matière. La structure du vin s'avère harmonieuse, et la finale assez longue. Son équilibre et sa fraîcheur en font un cru intéressant, d'une élégance certaine. Les raisins ont été partiellement atteints par le Botrytis cinerea. Il faut savoir que le sauvignon blanc est un cépage rare en Valais, et il est encore plus rare d'en obtenir un vin de vendanges tardives. Ce cru peut accompagner des fromages à pâte persillée et des desserts, comme des tartes aux fruits.

Les raisins, qui proviennent du terroir de Conthey, ont été vendangés durant les premiers jours de décembre 2004, avec des rendements très bas (2dl au m2). Le vin a été élevé sur lies fines pendant 14 mois dans des barriques de chêne de 225 litres. Pour préserver sa fraîcheur, Madeleine Gay a renoncé à la fermentation malolactique.

La Mémoire du Temps est une collection de vins taillés pour la garde. Une nouvelle cuvée sort chaque année, mais les cépages varient. Chaque fois, un artiste différent est chargé de dessiner les six étiquettes des bouteilles qui composent l'édition annuelle. Cette année, le choix s'est porté sur Mathias Gnehm, un auteur de bandes dessinées qui vit et travaille à Zurich. Comme le veut l'esprit de la collection Mémoire du Temps, les étiquettes reflètent des événements majeurs de l'année 2004.

Où l'acheter? Chez Provins,

rue de l'Industrie 22, 1951 Sion. Tél. 027/328 66 18. Site internet: http://www.provins.ch Prix: 39 francs.