Tendez l’oreille. Comme une craie sur un tableau noir, le mot «crise» crisse depuis des mois, mais le «philosophe du sens commun» Bruno Latour entend autre chose: les rouages grinçants d’une mutation. Peut-être même d’une métamorphose. A partir du bruit de fond anxiogène, l’inclassable septuagénaire a composé Où suis-je? (Ed. La Découverte), un conte dont vous êtes le héros, comme les adultes en lisent rarement.

La rock star du débat d’idées outre-Atlantique devenue sur le tard un des maîtres à penser d’une «génération climat» a consacré sa vie à l’étude des modes d’élaboration de la vérité pour mieux nous mettre, en tant que société, face à nos dénis collectifs. Sous le foulard en soie bordeaux et le sage gilet de laine, c’est un révolutionnaire qui redessine les contours de la planète et de nos vies post-pandémie, entre deux gorgées dans sa tasse de porcelaine. Après Où atterrir? son ouvrage à succès paru en 2017, voici donc une invitation à garder les pieds sur terre et à lever les yeux vers la lune, «le dernier spectacle qu’il nous reste».