Ce texte est le dernier publié par Richard Werly dans Le Temps. Après plus de 20 ans d’activité au sein de ce titre, notre collègue a décidé de rejoindre une autre rédaction. Richard a occupé de nombreux postes à l’étranger et n’a cessé de raconter, décrypter et commenter avec un formidable talent ce qu’il a vu et entendu à travers le monde. Nous le remercions vivement pour son immense contribution au Temps et lui souhaitons le meilleur pour la suite. (LT)

«Au début du nouveau monde numérique, il n’y eut pas le Verbe, mais le calcul.» La vérité sociale distillée tout au long du dernier essai de Bruno Patino est tout entière résumée par cette phrase, page 148. Pas de doute pour celui qui préside, depuis l’été 2020, la chaîne de télévision franco-allemande Arte: la Tempête dans le bocal (Ed. Grasset, 2022) est un ouragan dont nos cerveaux ne pourront pas sortir indemnes. «L’ère numérique, c’est l’ère du jeu intégral et du calcul permanent», écrit-il. Et de faire tomber le couperet sur nos têtes de lecteurs assidus, férus de débat démocratique: «C’est l’alliance des deux, le jeu et le calcul, qui la rend si efficace et nous fait participer avec entrain à notre propre servitude.»