Lu ailleurs 

Les bunkers des élites: luxe, calme et sécurité

Vous aussi, vous préféreriez attendre l’apocalypse dans un spa soigneusement enterré, avec du champagne pas loin? Plusieurs entreprises américaines proposent des refuges sous haute protection qui répondent aux derniers critères de luxe de leurs clients fortunés

Entre les murs gris, froids et humides, l’absence de lumière et même parfois quelques réserves de boîtes de conserve qui traînent, les bunkers sont loin d’inspirer le confort. Mais certains abris de sécurité d’aujourd’hui sont bien différents de ce que l’on pourrait imaginer. La chaîne américaine CNN leur a récemment consacré un long article.

Voir l’article original: Billionaire bunkers: How the 1% are preparing for the apocalypse

Plusieurs entreprises à travers le monde tentent actuellement de répondre à une demande croissante d’abris contre différents types de risques (pandémie mondiale, astéroïde ou même troisième guerre mondiale), avec toutefois une touche en plus: le luxe.

Des stars du sport, de très riches cadres, des héritiers: ils sont de plus en plus nombreux à avoir conçu eux-mêmes leurs abris secrets pour abriter leurs familles et leur personnel, rapporte CNN. Bill Gates par exemple serait lui-même propriétaire d’un bunker haut de gamme.

Des abris de guerres pouilleux aux demeures de luxe

«Les bunkers de l’époque de votre père ou grand-père n’étaient pas franchement très confortables», explique Robert Vicino, entrepreneur immobilier et PDG de Vivos, une entreprise qui construit et gère des abris haut de gamme à travers le monde. L’un de ses secteurs, Vivos xPoint, est situé près des Black Hills dans le Dakota du Sud. Il se compose de 575 bunkers qui servaient de dépôts d’armes militaires jusqu’en 1967.

Actuellement en travaux, l’endroit pourrait accueillir environ 5000 personnes, et chaque bunker est imaginé par les propriétaires eux-mêmes. Leur coût? Entre 25 000 et 200 000 dollars. Le prix dépend de ce chacun souhaite disposer dans sa demeure: un espace minimaliste ou une maison plutôt haut de gamme, les acheteurs ont l’embarras du choix. Selon CNN, le complexe est équipé de tout le confort d’une petite ville, y compris un théâtre, des salles de classe, des jardins hydroponiques, une clinique, un spa et une salle de gym.

La variante européenne

Pour les clients à la recherche de quelque chose de plus luxueux et de dépaysant, la société offre également ses services en terre européenne, poursuit CNN. Connue sous le nom de Vivos Europa One, la variante européenne est décrite comme «une arche de Noé moderne». Située en Allemagne, la zone d’habitation se trouve être une ancienne installation de stockage de munitions de la Guerre froide. D’abord entièrement vides, les abris sont adaptés aux goûts et aux besoins de chaque propriétaire. Ces derniers ont le choix parmi diverses options parmi lesquelles des salles de projection, des piscines privées et des gymnases. Le vaste complexe comprend également un système de tramway pour transporter les résidents depuis leurs abris vers des restaurants, théâtres, cafés et piscines. Pour Vicino, il est important que les clients jouissent du confort de la maison, mais également des divers plaisirs de l’extérieur.

Lire également: Dans les entrailles du Sonnenberg, monstrueux témoin de la Guerre froide

Bien-être et protection: des résidences hybrides

La société Condo Survival, dirigée par Larry Hall, utilise quant à elle deux silos de missiles Atlas construits par le Corps of Engineers de l’armée américaine au début des années 1960.

Que ce soit pour s’éloigner du stress quotidien ou pour se mettre réellement à l’abri, «nos clients sont attirés par l’avantage unique d’avoir une résidence secondaire de luxe qui se trouve également être un abri solide», explique Hall, qui a déjà commencé à travailler sur un deuxième Survival Condo dans un autre silo du site.

Le complexe dispose d’une piscine, d’un magasin, d’un théâtre, d’un bar et d’une bibliothèque.

Le long terme comme justification du confort

Beaucoup pourraient considérer ce luxe comme inutile, mal placé et ressortant d’une mégalomanie certaine; les développeurs affirment pourtant que ces caractéristiques sont essentielles à la survie. «Ces refuges sont pensés pour le long terme: sur un an ou même plus», explique Vicino. «Mieux vaut donc s’y sentir à son aise.»

Publicité