Publié dans la collection des Manifestes de la Haute Ecole d’art et de design (HEAD) de Genève, le dernier opus de l’autrice Carla Demierre est le léger et poétique récit, entre pique-nique dans un bois, sandwich aux champignons et visite d’une exposition, d’une journée de Maggy et Sam, deux amoureux. Deux humains amoureux qui ne sont pas binaires, et cela change tout. L’écriture inclusive les accompagne, parfois terriblement ostentatoire – «al y a de quoi être contrarié·e», ou encore «Maggie paraissait gai-e-x, serein-e-x, sûr-e-x d’æl». Dans le flot de la lecture pourtant, étrangement, ces signes politiques d’égalité finissent presque par se fondre, bombant le torse juste ce qu’il faut, laissant s’installer une petite musique moderne et joyeuse.