Le twerk de Madonna, le rap d’Adele, la chorégraphie endiablée de Michelle Obama sur un titre de Beyoncé; James Corden a assisté à des moments d’anthologie au volant de sa grosse berline. A la télé et sur les réseaux sociaux son émission Carpool Karaoke cartonne. Comment le comédien et animateur anglais de The Late Late Show a-t-il réussi à convaincre des stars de s’enfiler dans un trafic dantesque? En tout cas, ça marche. Ces vidéos de people qui fredonnent affichent plus d’un milliard de vues sur Youtube.

Les débuts ont pourtant démarré en douceur. Immense vedette en Angleterre, Corden est totalement inconnu du public américain lorsqu’il débarque sur la chaîne CBS en 2015. Son idée? Réactiver son concept du karaoké roulant imaginé pour la télé anglaise avec George Michael sur le siège passager. Aux Etats-Unis, c’est Mariah Carey qui monte la première dans l’auto. «Si c’est assez bien pour George, alors ça l’est pour moi.» Et voilà la machine lancée.

Vendu à Apple

Pourquoi une telle fascination pour ce qui n’est finalement que deux personnes qui chantent dans une voiture? L’émission dégage un sentiment d’intimité et de proximité: «On attend d’une star qu’elle soit inaccessible. Ici, elle se retrouve dans une situation familière, analyse Gianni Haver, professeur de sociologie de l’image et d’histoire sociale des médias à l’Université de Lausanne. De plus, la distanciation créée par l’écran est relativisée par l’espace réduit de l’habitacle et par les caméras frontales qui donnent au spectateur la sensation d’être le 3e passager.» Son format d’une quinzaine de minutes pensé spécialement pour le Net incite aussi au partage sur les réseaux. «Sous un apparent sens de l’autodérision, ces célébrités savent très bien ce qu’elles font. Elles ont conscience que leurs vidéos deviendront virales et que cela va générer du click tout en mettant leur popularité à l’épreuve.»

Enfin, la personnalité joviale et pétillante de James Corden, qui assure le spectacle autant que ses invités, constitue un ingrédient essentiel de cette affaire qui roule. En juillet 2016, James Corden vendait les droits du Carpool Karaoke à Apple. La marque à la pomme prépare d’ailleurs 16 nouveaux épisodes qui seront diffusés sur iMusic, sa plateforme de streaming musical. Mais sans James Corden. L’Anglais devrait laisser le volant à un duo de célébrités qui changera à chaque émission. La durée du show, désormais payant, sera aussi doublée. Reste à savoir si en l’absence de son animateur, la voiture du bonheur poursuivra sur la route de son succès.