– Sur un bateau pour aller où?

– Vers de nouvelles côtes. Un bateau, pour moi, c’est l’aventure. En montant à bord, on ne sait jamais ce qui vous attend.

– Et sur un pédalo, avec qui?

– Avec ma fille qui a 4 ans et demi.

– Fermez les yeux. Si je vous dis «De l’eau», que voyez-vous?

– Beaucoup, beaucoup de bleu. Un monde sauvage, indomptable, paradoxal, qui me passionne.

– Votre spécialité à la piscine?

– Le plongeon. Pas de très haut, c’est vrai. Mais je me sens à l’aise.

– Vos premières larmes par amour?

– J’avais 15 ans. Mon premier petit ami m’a quittée. Je ne révélerai pas son prénom. Le chagrin, lui, a duré plusieurs semaines.

– Combien de bains par semaine?

– Cela dépend de mon emploi du temps. Si je prends un bain, je veux pouvoir en profiter. Donc on dira deux bains par semaine lorsque ce sont les vacances.

– Votre plus belle odyssée?

– C’est la vie!!

– Vous transpirez?

– Non, presque jamais. Même quand je fais du sport, je ne transpire pas. Pourtant cela doit faire du bien.

– Votre plus grand plongeon?

– C’est l’aventure que représente ma fille. Depuis qu’elle est là tout a basculé. Avec un enfant, on nage vers l’inconnu.

– Votre record de ricochets?

– Cinq ou sept. Je me souviens d’un pari entre amis gagné haut la main au Tessin. C’était un jeu que l’on exerçait souvent.

– Henniez bleue ou Henniez verte?

– Eau sans gaz. En fait, ça a toujours été l’eau du robinet car je trouve absurde d’acheter de l’eau. La rareté de cet élément sera l’un des grands problèmes de notre avenir.

– Qu’est-ce qui vous fait perdre pied?

– Une maladie grave ou quand je perds quelqu’un de proche.

– La partie de vous que vous lavez en premier le matin?

– Je commence par la douche. Donc c’est la tête qui est la première concernée.

– Qu’entendez-vous quand vous avez la tête sous l’eau?

– Ce n’est pas chaque fois la même chose. J’aime le son universel de la mer. Le temps semble s’arrêter. A part ça, j’adore mettre la tête sous l’eau, y compris dans ma baignoire.

– Qui pour une leçon privée de natation?

– Je suis une très bonne nageuse. Je n’ai pas besoin de leçon privée. S’il faut un accompagnateur, alors un dauphin.

– Etes-vous la fille de la mer?

– Oui. J’ai toujours été attirée par elle. L’eau est un élément si puissant.

– La seule musique qui soit plus belle que celle des vagues?

– La chanson française. De Georges Brassens à Patrick Bruel. Et puis il y a… «Aline». C’est le prénom de ma fille grâce à Christophe!

– Sticks de poisson ou caviar?

– Sticks de poisson. Le caviar c’est snob et je n’aime pas ça. J’aime cuisiner de bonnes choses, simples, sans être exclusive.

– Sel de mer sur la peau. Vous rincez ou vous léchez?

– Je lèche. Et le soir, je prends une douche. Il y a là une trace très forte de la nature. L’eau part et le sel reste.

– De quelle couleur est votre bonnet de bain?

– Je n’en ai pas. Cela nuit à ma sensation de liberté.

– Quelle boisson pour accompagner votre dernier repas?

– Un verre d’eau et un verre de rouge. Tout simple.

– Ô rage, ô désespoir…

– J’aime l’orage mais pas le désespoir…

Conseillère nationale socialiste, Zurich