Il y a quelques jours, j'ai surpris mon ami artiste en train de démonter la sculpture qu'il avait créée pour la façade sud de notre maison. Il m'a dit: «Je vais en mettre une autre, moins pointue, un objet qui n'a pas l'air d'une flèche qui se dirige vers les autres maisons.» – «Pourquoi? Ta sculpture me plaît.» – «C'est un mauvais feng shui», me répond-il. Presque en même temps, j'apprends que le rédacteur en chef d'un grand quotidien suisse a changé de place sa chaise traditionnellement installée au bout de la table des séances pour aller s'asseoir au milieu de ses rédacteurs, sur le côté large de la table. Un expert feng shui, de passage à la rédaction, lui avait expliqué que le bout de la table était infesté de mauvaises énergies.

Il paraît qu'à Zurich, ville du rationalisme protestant, des douzaines d'entreprises ont déjà fait réaménager leurs bureaux selon les critères ésotériques du feng shui. Décidément, il y a des épidémies qui se répandent à une vitesse incroyable, surtout quand elles viennent de Chine. Lisant régulièrement des magazines féminins, j'ai bien compris que l'on parlait toujours plus du phénomène, j'ai aussi compris que l'idée de base du feng shui était sensée et convaincante: il s'agit d'installer sa maison dans la plus grande harmonie possible avec les éléments de la nature, avant tout avec les vents et les eaux. Je présume que c'est exactement ce que nos ancêtres, les paysans, ont aussi essayé de pratiquer. Si, pour autant, ils ne nous ont pas légué des livres contenant les règles exactes à suivre, c'est qu'ils devaient faire confiance au bon sens de leurs descendants et qu'ils ne pouvaient pas deviner qu'en l'an 2000, les gens auraient tant besoin de suivre à la lettre des règles vieilles de quatre mille ans.

Le feng shui vient combler cette lacune. J'ai acheté l'un des nombreux livres sur le feng shui. Et je n'en reviens pas. On vous dit exactement comment aménager votre maison ou votre appartement si vous voulez réussir l'amour (installez un lustre en cristal, par exemple!), la santé, la fortune, l'éducation de vos enfants, la famille, bref toute la vie. Tout n'est qu'une question d'aménagement et de décoration. Comment faire carrière? Il faut des éléments d'eau, de préférence un mini-torrent ou un aquarium dans votre bureau, mais un beau poster d'un lac ou d'une rivière accroché au mur peut aussi faire l'affaire. Voilà pour les conseils faciles à réaliser.

Mais quand on a le malheur d'y croire vraiment, ça se complique. Nous, par exemple, si nous voulions suivre tous les conseils, nous devrions démolir notre maison et la reconstruire autrement, et surtout à un autre endroit. Juste un détail pour illustrer notre embarras: d'après mon livre, si les toilettes se trouvent directement à côté de l'entrée principale de la maison, comme chez nous, c'est grave. Dans cette constellation, une vie heureuse n'est tout simplement pas possible. Il est vrai que nous ne sommes pas toujours heureux dans cette maison, mais les toilettes à côté de la porte d'entrée, c'est vraiment très utile dans certains cas.

Il faut dire aussi que, sur certains points, les anciens Chinois étaient vraiment modernes. Ainsi ils disent, toujours selon mon livre, que pour créer un peu plus d'énergie yang dans la maison, il suffit de laisser la télévision et la radio allumées toute la journée… C'est exactement ce que mes enfants réclament depuis qu'ils savent parler. Et j'avoue que j'ai souvent pensé que ça pourrait rendre heureuse toute la famille; les enfants auraient leur plaisir, et nous, notre paix. Je rigole, mais je n'en ai pas envie du tout. Ce qui n'est pas seulement étonnant mais inquiétant, c'est qu'il se trouve aujourd'hui de plus en plus de gens qui, à la recherche de leur bonheur, sont prêts à se jeter sur – et pire encore – à s'assujettir à un système de règles très contraignant. Au lieu d'écouter leurs propres sens et leur propre raison.