Pour le journaliste people que je suis, c'est tout ce dont je peux rêver! Quand j'étais rédacteur en chef du Schweizer Illustrierte, le grand magazine people de Suisse alémanique, on me demandait régulièrement quelle serait la couverture idéale. Je répondais, pour plaisanter: un couple Knie-Monaco. La réalité a dépassé la fiction. Et on n'a encore rien vu. Car à mon avis, il ne s'agit pas ici d'une amourette, mais d'une vraie relation qui durera plus de deux étés. Aujourd'hui, tout le monde en parle en termes peu choisis: Franco Knie, marié et père d'un enfant handicapé, est-il devenu fou? Sortir avec la honte de la famille de Monaco? Regardons-y de plus près.

Que manquait-il cruellement dans la vie de Stéphanie? Un homme, un vrai. Fort, mûr et surtout indépendant. Un homme qui ne fasse pas partie de son personnel. Après les gardes du corps, les moniteurs de ski, les vendeurs de poisson, elle l'a enfin trouvé. Franco Knie n'est pas un vrai prince. Mais comme on l'a vu avec Caroline et son «prince» de Hanovre, ce titre n'est pas une garantie de noblesse. Stéphanie a fait mieux que sa sœur: elle a trouvé un prince made in Switzerland.

C'est que Franco est un type bien. On sait peu de choses sur lui: c'est bon signe. Ce bel homme sympathique, pas prétentieux est le plus calme des Knie. Oui, il est en rupture avec son épouse Claudine, mais c'est une vieille histoire qui n'a rien à voir avec Stéphanie. Franco possède de nombreux atouts: il est riche, il dirige une entreprise prestigieuse, il fait partie d'une dynastie (comparable à une famille princière) et, l'avez-vous remarqué?, avec ses petites moustaches, ses yeux noirs et ses lèvres voluptueuses, il ressemble au seul «vrai» homme de la vie de Stéphanie: Rainier de Monaco.

De plus, Franco vit dans un pays dont on ne peut que rêver quand on est condamné à résider à Monte-Carlo. Comparez Rapperswil, cette magnifique vieille ville au bord du lac, au domicile de Stéphanie: Auron, un bled perdu dans les montagnes, à 80 kilomètres de ce Monte-Carlo surpeuplé de riches blasés. Ceux qui se demandent ce qu'elle peut bien lui trouver, à ce Knie, n'ont rien compris: dans cette histoire, c'est Monaco qui vise plus haut, et non le contraire. Franco Knie est l'homme de la situation pour rehausser durablement l'image ternie de la princesse (et celle de la Principauté). Nous aurons bientôt chez nous l'un des couples les plus glamour du globe. Si tout va bien, vous aurez de la peine à réserver un ticket pour la prochaine tournée du cirque, dont le thème ne sera pas inscrit sur les affiches, mais dans la tête des spectateurs: le cirque Knie avec Stéphanie!