Dès le milieu du XIXe siècle, plusieurs expériences médicales font de la nudité un agent de guérison. Ainsi Arnold Rickli, en Autriche, prescrit à partir de 1855 des «cures atmosphériques» à ses patients.

En France, la doctoresse Duhamel nomme héliothérapie les bains de soleil totalement nus qu'elle fait prendre aux enfants atteints de tuberculose.

Le nudisme social naît en Allemagne au début du siècle avec Richard Ungewitter et son livre «La nudité du point de vue hygiénique, moral et esthétique». En 1905, Paul Zimmermann crée

le premier centre naturiste qui impose le végétarisme, le renoncement à l'alcool, au tabac et l'obligation de pratiquer la gymnastique. Retrouver le contact avec la nature, régénérer le corps par l'activité physique: les bases du mode de vie prôné par les naturistes seront reprises par les nazis, dans un contexte moins innocent, quelques années plus tard.