Cartons rouges pour Cindy, lors du 4e prime time de l'émission A la recherche de la nouvelle star. C'est la première fois que ses arbitres lui en infligent autant. Deux rouges, deux bleus (comprendre deux contre et deux pour) pour son interprétation de Queen, «Bohemian Rapsody». La Neuchâteloise a bien failli «y passer».

Néanmoins la candidate se retrouve parmi les derniers qualifiés de la soirée. L'animateur Benjamin Castaldi annonce: «Une fois n'est pas coutume, le public n'est pas d'accord avec le jury.» Cindy est sauvée. Soulagement immense dans ses yeux. Et pour cause, ses juges n'y étaient pas allés de main morte: «Une marionnette désarticulée», selon Marianne James, qui a envie de «foutre des baffes» à la Suissesse, qui a trop misé sur l'image, au détriment de l'authenticité.

Ce jugement sévère fait pourtant suite à une semaine où le ciel était bleu pour Cindy. Lors du troisième prime, le 12 avril, le jury n'avait pas tari d'éloges. La presse française s'était fait l'écho du succès de Cindy, Téléloisirs et Télé 7 jours, lui consacrant leur une respective, où la Neuchâteloise d'origine portugaise avait fait la couverture de L'illustré et Télétop. Magazines que vient d'ailleurs brandir, en double exemplaire, la mère de Cindy, dans le public: «T'es une star en Suisse, ma fille. Tout le pays est avec toi.»

Descente aux enfers? Pas sûr. Manu Katché, artiste reconnu et membre du jury, estime que Cindy était «complètement en phase avec elle-même» et qu'elle a réussi «une vraie construction de rock progressif».

Il reste six semaines de défi

On la voyait au coude-à-coude avec Christophe, ce jeune Français à lunettes, à l'air timoré. C'est raté pour cette semaine: Christophe a fait le plein de bleus en interprétant «Ça plane pour moi» de Plastic Bertrand. Ça plane aussi pour Bruno, Dominique, Valérie et Stéphanie, qui passent la rampe. La course au succès est cependant loin d'être terminée: il reste six semaines de défi.