Une nouvelle bataillette a été livrée dans la guerre froide entre Yves Saint Laurent (l'homme, le styliste qui a vendu sa maison) et la marque du même nom (rachetée et dirigée par Tom Ford, remember LT du 31.01.01). Monsieur Saint Laurent vient d'envoyer une lettre à la direction de son ex-griffe en protestant: il trouve que la nouvelle campagne de pub YSL dégrade, par sa vulgarité, l'image de l'entreprise qu'il a fondée.

On le sait, c'est un des pontes des restaurants Planet Hollywood qui a acquis le célèbre bikini ivoire porté par l'actrice Ursula Andress dans Dr No. L'objet a même atteint 41 125 livres, mercredi, chez Christie's à Londres. C'est cher payé pour un morceau de tissu qui, selon son ancienne propriétaire, devait sa célébrité à la «beauté de la plage où les scènes avaient été tournées».

Saint-Valentin (1). Le rapper Puff Daddy a choisi le jour du 14 février pour déclarer à la face du monde et à celle de Jennifer Lopez que tout était fini entre eux.

Saint-Valentin (2). Eminem, le rappeur blanc qui, grâce à ses dons d'alchimiste, peut transformer de la boue en or, a plaidé coupable devant un juge de Mount Clemens (Michigan). Inculpé de port d'armes illégal, il risque 5 ans de prison pour avoir frappé, avec son revolver, un garçon qui tentait d'embrasser son ex-femme.

Saint-Valentin (3). Le soir de la fête du 14 février, des dizaines d'hommes faisaient la queue devant les magasins de fleurs de Suisse romande, bras ballants, gauches et mignons comme des puceaux en route pour leur premier rendez-vous, faisant réaliser aux fleuristes des chiffres d'affaire record. Pendant ce temps, en France voisine, Marguerite, 87 ans, et Henri, 81 ans, concubins depuis 30 ans, rédigeaient un billet d'adieu expliquant qu'ils devenaient vieux, diabétiques et aveugles, et qu'ils voulaient mourir ensemble en amoureux, puis ils se sont tirés une balle dans la tête.