A 40 ans, la danseuse étoile Monique Loudières, l'une des plus fines – et des dernières – grandes interprètes du ballet classique quitte l'Opéra de Paris. 40 ans, limite d'âge, règlement. «La beauté, je ne la conçois qu'intérieure, a-t-elle déclaré au Nouvel Observateur. S'enlaidir, faire l'andouille, c'est parvenir à une vérité profonde autre que l'esthétisme formel et fade qui ne m'a jamais attirée.»

Il paraîtrait que le musicien Moby, nouvelle coqueluche techno-zen, demande qu'on place une boîte de haricots blancs à la sauce tomate, plongée dans un seau à glace, sur le côté de la scène à chacun de ses concerts. «C'est pour donner des bonnes vibrations.»

Ce n'est pas à une digne singesse qu'on apprendra comment faire des grimaces à des hommes d'affaires. C'est ainsi que Beate Uhse, la papesse allemande du sexe en supermarché, avait organisé, pour ses dignes actionnaires, une assemblée annuelle à la hauteur de ses ambitions: pin-up vraies offertes, en vraie petite tenue pour tout un chacun, accessoires, etc. Beate a par ailleurs littéralement renouvelé le genre, si mortifère, dit «des chiffres et du rétroprojecteur» en nimbant la présentation de lumière rouge. A la sortie, les dignes actionnaires pouvaient choisir entre deux cadeaux: la petite culotte rouge pliée en rose ou, pour les pères de famille (sic), un petit camion aux couleurs de l'entreprise à offrir au fiston. Tant de bontés ne servant même pas à masquer un quelconque déficit puisque le chiffre d'affaires de la maison a augmenté, miracles, merveilles toujours renouvelées, de 5% ce dernier semestre.

Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones ont donc eu un petit Dylan Michael Douglas. Michael et Catherine ne sont pas encore mariés, eux.

Mariage, donc. Mariage. Petula, pour toi, j'aurais bien renoncé à tous les frappés banane du monde, mieux que Brad Pitt, meine Petula,. Et j'aurais grelotté sans thermostat, avec bien plus de chair de poule que Jennifer Aniston n'en eût jamais supporté, ô, ach, Petulach.

St. Bo.